L’ISQ publie les premiers résultats de son étude de l’adoption de la technologie (incluant Internet) par les entreprises québécoises

Par Me Sébastien Lapointe, Holmested & Associés s.e.n.c.r.l./LLP
L’ISQ publie les premiers résultats de son étude de l’adoption de la technologie (incluant Internet) par les entreprises québécoises

L’Institut de la statistique dévoilait hier les résultats de son Enquête sur l'intégration d'Internet aux processus d'affaires, laquelle a été réalisée en consultant plus de 15 000 entreprises au Québec, en 2016-2017. Cette étude fait suite à une étude similaire menée il y a cinq ans, ce qui permet de constater une certaine évolution, bien qu’on ne puisse pas dire qu’il y ait ici de quoi tomber à la renverse.

Le premier volet de résultats publiés hier trace un Portrait de l’accès à Internet dans les entreprises québécoises.

En gros, l’enquête confirme que près de 90 % des entreprises québécoises sont désormais branchées à Internet, une légère augmentation par rapport à 2002.

Sans grande surprise, le taux de branchement à Internet croît aujourd’hui avec la taille des entreprises, débutant à 86,4 % pour les entreprises de moins de quatre employés. Même chose pour l’influence qu’a l’industrie où l’entreprise évolue sur le taux de branchement; par exemple, seules ¾ des entreprises du secteur de l’hébergement/restauration sont branchées.

L’enquête confirme aussi qu’à l’instar des individus, les entreprises adoptent de plus en plus les connexions mobiles, en plus des connexions filées. C’est l’une des évolutions marquées depuis cinq ans – encore une fois rien de particulièrement surprenant.

Par ailleurs, l’étude révèle aussi que ¾ des entreprises québécoises qui n’ont pas Internet n’utilisent tout simplement pas non plus l’informatique. Conclusion : les entreprises québécoises de petite taille demeurent généralement réfractaires à l’adoption de la technologie, oui, encore en 2016-2017.

À l’inverse, il semble que plus de 90 % des entreprises branchées le sont aujourd’hui grâce à une connexion haute vitesse (à l’exception des industries comme l’agriculture).

Les résultats de l’enquête peuvent être consultés sur le site de l’ISQ. Par ailleurs, selon son communiqué, d’autres résultats seront publiés au cours des prochaines semaines, notamment sur l’utilisation des TI, d’Internet et du commerce électronique par les entreprises au Québec.

Également d’intérêt
© Thomson Reuters Canada Limitée. Tous droits réservés. Mise en garde et avis d’exonération de responsabilité.