Les humeurs du droit pénal au sujet de l'humour et du rire

ISBN/ISSN/No. de produit : 2-89451-904-4
Type de produit : Livre
Nombre de pages : 218
Nombre de volumes : 1
Reliure : Couverture souple
Date de publication : 2005-11-30
Éditeur : Éditions Yvon Blais
COMMANDEZ
38,00 $
Disponibilité : En stock
Quantité:
No promo:

Pouvons-nous vous aider ?

Pour une assistance immédiate, veuillez communiquer avec le service à la clientèle au 1 800 363-3047, option 1. Il nous fera plaisir de vous aider.

Description

L'humour malavisé inquiète le pénaliste. L'éclat de rire à la vue d'une infraction rend-il complice ? Quel sort réserver au canular terroriste, au toucher sexuel déplacé, à l'exhibitionnisme, à l'ironie diffamatoire, à l'entartage, au bizutage, aux menaces proférées à la blague, à l'individu qui s'amuse à effrayer autrui en brandissant une arme à feu ? La plaisanterie mérite-t-elle le rôle de moyen de défense?Au carrefour du droit, de la philosophie, de la sociologie et de la psychologie, le thème de la répression de l'humour et du rire oblige à départager le comportement déplacé et le comportement proprement criminel. Le jeu, le rire, l'humour ont pour but d'échapper au sérieux de ce monde. Le défi consiste à définir la sphère de liberté ludique de l'homme. Force est de cerner le seuil de tolérance du droit criminel et de tracer la ligne de partage entre l'humour discutable et l'humour foncièrement coupable. Soucieux de ménager à l'homme des zones de non-droit, le présent ouvrage se livre à l'élaboration d'une théorie juridique du rire.Cet ouvrage unique fournira pour la première fois aux pénalistes des éléments de réponse, jurisprudence à l'appui, lorsqu'il s'agira de savoir si une mauvaise plaisanterie peut faire ou non l'objet d'une poursuite criminelle.Aperçu de la table des matièresLa discipline du droit et l'indiscipline de l'humourLa plaisanterie et le droit criminel : l'évaluation du seuil de dangerosité de l'humour
  • L'humour à titre de dérive (l'humour qui dégénère)
  • L'humour à titre de simulacre (l'humour qui mystifie)
  • L'humour à titre d'affront (l'humour qui offense)
Le plaisantin et le droit criminel : l'évaluation du seuil de dangerosité de l'esprit du farceur
  • L'absence d'anticipation de la conséquence interdite
  • L'absence de finalité du comportement
  • L'absence de dessein proprement criminel
Conclusion
  • La tension entre le rieur et le moqué
  • La tension entre la répression outrancière et le subjectivisme du juge
  • La tension entre l'humour frivole et l'allégation frivole
BibliographieTable de la législationTable de la jurisprudenceIndex analytique
CPD

Plus de titres