S'unir pour progresser - 50 ans d'histoire de l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec

ISBN/ISSN/No. de produit : 978-2-89730-258-0
Type de produit : Livre
Nombre de pages : 869
Nombre de volumes : 1
Reliure : Couverture rigide
Date de publication : 2016-05-26
Éditeur : Éditions Yvon Blais
COMMANDEZ
66,00 $
Disponibilité : En stock
Quantité:
No promo:

Pouvons-nous vous aider ?

Pour une assistance immédiate, veuillez communiquer avec le service à la clientèle au 1 800 363-3047, option 1. Il nous fera plaisir de vous aider.

Description

L'histoire de l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) est jalonnée d'épisodes aussi étonnants que déterminants. Cet ouvrage dresse un portrait des origines, de la trajectoire, des objectifs et des mérites de cette association et de ses membres. Quelle est cette organisation « syndicale » réputée puissante et solidaire, issue de la Sûreté du Québec ? Quels sont ses motivations et ses rouages ? Encore que par une loi très contestable, comment s'y prit-elle pour se faire connaître ? Dès lors, quels furent ses nombreux combats et qui, sur la scène politique ou policière, en furent les principaux acteurs ? Dans quels turbulents affrontements, dans quelles crises, se virent-ils plongés avant de les résoudre ? S'en annonce-t-il d'autres ?

En parcourant cet ouvrage, vous saurez tout sur les 50 ans d'existence de l'APPQ, sur ses luttes et ses projets. Rien n'est escamoté. Le lecteur étranger à ce mouvement y trouvera une surprenante transparence, tandis que ses membres y verront motifs à ralliement.

À propos de l'auteur

André K. Malouf a mené une carrière de trente ans au sein de la Sûreté du Québec. Entré dasn ses rangs l'année où l'AAPQ vit le jour, il en devint un permanent en 1985, après une rétrogation volontaire et une sortie médiatique qui lui vaut l'approbation de ses confrères. Réputé pour son expérience du terrain, son militantisme et sa rectitude, il a consacré les onze dernières années de sa carrière à défendre les membres dans toutes les occasions et devant toutes les instances où ils (elles) se trouvaient en difficulté.
Devenu membre de la Sûreté du Québec en 1972, Réjean Corriveau s'est très tôt impliqué dans l'action syndicale en devenant délégué de son poste en 1973, puis directeur de la région d'Abitibi-Témiscamingue-Nouveau-Québec en 1985 et ensuite, en 1992, vice-président aux griefs et à la formation jusqu'à sa retraite en 2004. Il a entre autres participé à la création de l'A.N.P.P., puis à la fusion de cette dernière avec l'A.C.P. Il a également siègé, lors de sa création, à la commission de formation et de recherche de l'E.N.P.Q. et, à titre de membre du conseil de direction, il fut particulièrement impliqué au fil des ans dans les diverses phases de la réforme de l'organisation policière du Québec.
Depuis son admission au Barreau du Québec en 1984, André Fiset a toujours œuvré en droit du travail. Depuis 1991, il représente des policiers devant les instances déontologiques et disciplinaires. En 2011, son mémoire de maîtrise fut publié aux Éditions Yvon Blais sous le titre Qui doit policer la police ? Les enquêtes criminelles concernant un décès ou une blessure grave à la suite d'une intervention policière. Il a également publié, aux Éditions Yvon Blais, Traité de déontologie policière au Québec (avec la collaboration de Marc Mancini et de Karine Landreville), et un ouvrage magistral soulignant le 50e anniversaire de l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) (avec André K. Malouf et Réjean Corriveau). Actuellement, tout en continuant de représenter des policiers, Me Fiset travaille sur plusieurs projets de recherche et de rédaction.
CPD

Plus de titres