La rédaction, pierre angulaire du droit des affaires

Arnaud Tellier-MarcilMe Arnaud Tellier-Marcil, Chaire Jean-Louis Baudouin en droit civil de l’Université de Montréal

Montréal, 20 octobre 2017
Après-midi, dîner inclus

Inscription en ligne >

En droit des affaires, l’écrit fait foi de tout. La qualité de la rédaction revêt donc une importance particulière dans ce domaine. D’abord, elle a une incidence non négligeable sur la satisfaction des clients, qui y voient le reflet du professionnalisme du rédacteur. En outre, une rédaction soignée permet de prévenir les litiges, qui s’avèrent souvent longs et coûteux, en plus d’être toxiques pour les relations d’affaires.

Le professionnel qui rédige un acte juridique tel qu’un contrat exerce en réalité des fonctions normatives. Avec sa plume — ou, plus couramment, avec son clavier ou son dictaphone —, il octroie des droits et impose des obligations aux parties. En définitive, son rôle s’apparente à bien des égards à celui du législateur et, à ce titre, il est tenu de faire preuve d’une discipline langagière exemplaire. Il doit s’exprimer de façon claire, nette et précise, afin d’éviter qu’un sens imprévu soit attribué au texte. Cette mission délicate exige de solides compétences juridiques, linguistiques et logiques.

La formation vise le perfectionnement de ces compétences. Elle est axée sur les objectifs suivants :

  • prendre conscience des différents enjeux rédactionnels touchant le droit des affaires
  • acquérir une méthode d’analyse générale pour la résolution des difficultés d’ordre rédactionnel
  • connaître certaines des erreurs de rédaction les plus fréquemment commises en droit des affaires

Les thèmes précis qui seront abordés sont les suivants :

  • La polysémie
  • Le bon usage des termes juridiques
  • Les emprunts injustifiés à la common law
  • Les emprunts injustifiés à la langue anglaise
  • La précision terminologique
  • Les répercussions sémantiques du non-respect des règles linguistiques
  • L’efficacité de la communication
  • La cohérence langagière
  • Les redondances
  • Les archaïsmes

Arnaud Tellier-Marcil est avocat et jurilinguiste. Il a travaillé pendant sept ans au sein du cabinet BCF, où sa pratique était axée sur la rédaction et la révision de divers documents liés au droit des affaires, notamment dans les domaines des fusions et acquisitions, des contrats commerciaux, des sociétés par actions, du financement, des assurances et des valeurs mobilières. Il s’est récemment joint à la Chaire Jean-Louis Baudouin en droit civil de l’Université de Montréal. Il est l’auteur de l’ouvrage La rédaction en droit des affaires : principes fondamentaux et recommandations pratiques, publié aux Éditions Yvon Blais en 2016.

Montréal, vendredi 20 octobre 2017

Dîner : 12 h à 13 h 15
Formation : 13 h 15 à 16 h 30

Hôtel Intercontinental
360, rue Saint-Antoine Ouest
Montréal (Québec) H2Y 3X4

Formation de 3 heures.

Éditions Yvon Blais est un dispensateur reconnu par le Barreau du Québec aux fins de la formation continue obligatoire.

Conformément à l’article 4 du Règlement sur la formation continue obligatoire des notaires (chapitre N-3, r. 9.1), toutes les activités de formation qui ont un lien avec l’exercice de la profession de notaire ou sa pratique professionnelle sont admissibles.

Économisez 20 $ en vous inscrivant rapidement !

  • Jusqu'au 20 août 2017 : 255 $ par personne
  • Après le 20 août 2017 : 275 $ par personne

Dîner inclus. Taxes en sus.

La rédaction en droit des affaires

Offre exclusive

En vous inscrivant à cette formation, épargnez 15 % sur l’ouvrage La rédaction en droit des affaires – Principes fondamentaux et recommandations pratiques de Arnaud Tellier-Marcil.

Inscription en ligne >

Par téléphone : 1 800 363-3047, option 1

Les annulations reçues moins de deux semaines (10 jours ouvrables) avant la date du début de l’événement ne donneront droit à aucun remboursement. Le fait de ne pas assister à l’événement ne constitue pas une annulation en soi. Les annulations doivent être reçues deux semaines (10 jours ouvrables) ou plus avant la date du début de l’événement, par courriel ou par télécopie (1 450 263-9256), et seront assujetties à des frais administratifs de 50 $. Un participant peut en tout temps se faire remplacer par une autre personne. Les Éditions Yvon Blais se réservent le droit d’annuler un événement en cas de force majeure (conférencier dans l’impossibilité de se déplacer par exemple). Elles se réservent également le droit d’en modifier le lieu ou la date et de remplacer un ou plusieurs conférenciers ou formateurs, et ce, en tout temps.